Pourquoi assurer son chien ou son chat ? les meilleures raisons sont ici

Accueil » News / Tests » Pourquoi assurer son chien ou son chat ? les meilleures raisons sont ici

Entre les rendez-vous réguliers chez les vétérinaires, les prescriptions médicamenteuses et les éventuelles opérations chirurgicales, les frais de santé des chiens et des chats peuvent grimper très rapidement. Si vous êtes conscient des risques financiers et matériels auxquels vous êtes exposé, souscrire une mutuelle santé pour animaux de compagnie vous sera d’une aide précieuse. Plus d’informations ci-dessous.

Le fonctionnement des mutuelles pour animaux de compagnie

Les mutuelles pour animaux de compagnie sont quasi-identiques à celles des assurances pour êtres humains, raison pour laquelle leur principe de fonctionnement est simple. Mais à moins que le propriétaire n’ait souscrit un contrat sans avoir avancé des frais, d’éventuels tiers payants ne seront pas applicables.

Après avoir choisi une compagnie satisfaisante, les propriétaires de chats ou chiens optent pour les formules qui leur conviennent le mieux et signent leurs contrats (ces derniers prennent effet dans un délai imparti). Ils récupèrent des feuilles de soins et les remettent aux vétérinaires lors des consultations. Ceux-ci les remplissent, y joignent tous les détails des soins effectués et rédigent des factures.

Par la suite, les propriétaires adressent les feuilles de soins et les factures à la compagnie d’assurance. Les remboursements leur sont directement envoyés dans leurs comptes bancaires, dans un délai plus ou moins important.

Pour information, les remboursements sont calculés en fonction des taux mentionnés dans les contrats et de la nature des soins. Si, par exemple, les contrats prévoient un taux de 70 % et les montants des factures s’élèvent à 1 000 euros, vous recevrez un remboursement de 700 euros.

Que couvrent les assurances pour animaux de compagnie ?

Avant toute chose, il est important de préciser qu’il existe 2 types d’assurances pour animaux de compagnie :

  • l’assurance santé ;
  • l’assurance responsabilité civile.

L’assurance santé

Comme son nom l’indique, elle couvre les frais de santé des animaux de compagnie. Selon la formule choisie et en cas de maladie ou d’accident, la compagnie rembourse la totalité ou une partie des consultations chez les praticiens, les soins médicaux, les opérations chirurgicales et les frais d’hospitalisation.

Ainsi, force est de constater que cette assurance finance tous les soins essentiels pour la protection de la santé des animaux, et ce quelles que soient les circonstances. Mais elle ne comprend pas la responsabilité civile.

L’assurance responsabilité civile

Selon l’article 1385 du Code civil, les propriétaires des animaux de compagnie (ou ceux qui s’en servent pendant qu’ils sont à leur usage) sont responsables des dommages causés. Que les animaux aient été sous leur garde ou qu’ils se soient échappés ou égarés, les termes de l’article s’appliquent toujours.

En d’autres termes, cela signifie que si vos animaux détériorent les biens d’une personne ou la blessent, vous serez dans l’obligation de la dédommager. Mais s’ils ont été hébergés de manière temporaire dans un chenil ou gardés par des amis, la responsabilité reviendra aux individus chargés de les surveiller.

Avant de signer un contrat, pensez donc à bien lire toutes les clauses. De cette façon, vous serez à l’abri de surprises désagréables.

Attention aux limites d’âge

De manière générale, les chiens et les chats âgés de moins de 3 mois ne sont pas pris en charge pas les compagnies d’assurance. Dans la même lancée, certaines de ces dernières refusent de couvrir les animaux de plus de 10 ans car ils sont très exposés aux problèmes de santé.

Toutefois, il faut noter que les limites d’âge ne s’appliquent qu’aux nouvelles souscriptions (si vous aviez déjà opté pour une mutuelle pour vos animaux, vous ne serez pas concerné).

L’étendue des garanties

Les services supplémentaires

Pour plus de praticité, certaines compagnies d’assurance proposent des services supplémentaires dans leurs contrats. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une aide aux recherches en cas de perte des animaux (paiements de frais dans les petites annonces), d’une prise en charge des animaux dans un chenil (par exemple, si le propriétaire est hospitalisé), …

Les couvertures en option

Certaines couvertures sont le plus souvent facturées en option (10 à 15 euros par an en moyenne). C’est, par exemple, le cas :

  • du remplacement des animaux à leur valeur le jour de la disparition (le montant peut atteindre la barre des 800 euros) ;
  • des frais de crémation (vous pourrez bénéficier d’un remboursement de 100 à 500 euros).

Les exclusions récurrentes

Tout comme les vaccinations, les interventions chirurgicales ne sont pas toujours prises en charge par les assureurs. Si vous trouvez une compagnie qui offre des couvertures, gardez en mémoire qu’elle pourrait vous proposer des remboursements forfaitaires (40 euros par an, par exemple).

De mêmes, les stérilisations non médicalement prescrites comptent aussi parmi les exclusions récurrentes. Par chance, il existe des mutuelles qui offrent des enveloppes à leurs clients (150 euros pour un chien, par exemple).

Les franchises et les plafonds des garanties

Selon les compagnies d’assurance, les plafonds annuels de couverture des opérations chirurgicales ou des soins médicaux sont compris entre 700 et 2 900 euros, et ce quelles que soient les formules choisies. De leur côté, les franchises (c’est-à-dire les parts à votre charge) s’ajoutent en fonction du type de soins et s’expriment en pourcentage (0 à 50 % selon les dépenses) ou en euros (environ 30 euros par feuille de soins).

Au fur et à mesure que les animaux prennent de l’âge, les assureurs revoient les plafonds annuels et les franchises à la hausse. Pour un chat ou un chien de plus de 7 ans, les franchises sont doublées et les plafonds au-delà desquels les soins ne sont plus remboursables sont divisés par 2.

Quelques exemples de tarifs de vétérinaires

Chaque vétérinaire fixe librement les montants de ses honoraires. Selon les prestations, les villes, les cliniques ou les cabinets, les prix sont susceptibles de doubler ou de tripler. Bien qu’ils soient ouverts 7j/7 et 24h/24 et accueillent les animaux de façon permanente, certains établissements facturent le plus souvent entre 25 et 35 % plus cher qu’un centre vétérinaire classique.

Quoi qu’il en soit, voici quelques exemples de tarifs de vétérinaires :

  • entre 30 et 50 euros pour une consultation ;
  • entre 50 et 100 euros pour une analyse dans un laboratoire ;
  • entre 50 et 90 euros pour une vaccination ;
  • entre 100 et 150 euros pour une vaccination ;
  • entre 15 et 30 euros pour une vermification ;
  • entre 50 et 75 euros pour un tatouage ou une puce ;
  • entre 100 et 300 euros pour une castration ;
  • entre 100 et 350 euros pour un détartrage ;
  • entre 150 et 200 euros pour le traitement d’une affection dermatologique ;
  • entre 1 200 et 1 500 euros pour une radiothérapie ;
  • entre 200 et 300 euros pour l’ablation d’un kyste ;
  • entre 500 et 1 000 euros pour l’ablation d’une tumeur ;
  • entre 1 500 et 2 000 euros pour une opération des ligaments et des séances de rééducation.

Quelques assurances pour animaux de compagnie

Le marché des assurances pour animaux de compagnie est en perpétuelle évolution et la concurrence est rude. Mais grâce à la qualité de leurs services, certains assureurs ont su se distinguer des autres. C’est notamment le cas de « animaux santé », d’Assur-o-poil et « fidanimo ».

Meilleures assurances chiens / chats / nac
5,0 rating
Assurances pour chiens et chats à partir de 12 Euros / mois
5,0 rating
Assurances pour chiens et chats à partir de 14 Euros / mois
5,0 rating
Assurances pour chiens et chats à partir de 12 Euros / mois
4,0 rating
Assurances pour chiens et chats à partir de 9,03 Euros / mois

eloElo de la team COCO, je déniche les meilleures offres dans les rayons jouets, puéricultures, soin du corps et petit électro et deals, maman x2, oui ça compte.